Voeux 2018

ANGLESQUEVILLE. L’objectif de maîtrise du budget reste la priorité de l’équipe municipale.


Il est des moments agréables dans la vie d’une municipalité et la cérémonie des vœux en fait partie. C’est en ces termes, dimanche, que le maire, Patrick Lefebvre, a ouvert la cérémonie des vœux. En présence de Charles Revet sénateur, Jean-Louis Rousselin conseiller départemental, Florence Durande conseillère départementale et présidente de la Com’com, le maire, entouré de son équipe, a remercié les anglesquevillaises et anglesquevillais d’avoir répondu si nombreux à l’invitation.

L’élu a eu une pensée pour ceux qui nous ont quittés ou ceux retenus pour des raisons de santé. L’année aura vu l’arrivée de neuf bébés, l’installation de dix-neuf familles, la célébration de cinq mariages, trois parrainages civils et des noces d’or. Le dernier recensement indique une population de 574 habitants. Toutefois, avec les nouvelles constructions, l’estimation porterait à 620 habitants. Avant de faire le bilan de l’année écoulée, l’édile a remercié tous ceux qui de près ou de loin participent à la vie communale, le tissu associatif, ses adjoints et conseillers pour leur dévouement, leur énergie, leur disponibilité et implication sans oublier d’associer les membres du CCAS, l’ensemble du personnel communal pour leurs compétences et la qualité de leur travail, Mme Barrey, gardienne de l’église, les enseignants, Mme Pucciarelli et M. Alvarez soulignant la qualité de leur travail, le niveau scolaire et la vie de l’école menée avec beaucoup de dynanisme. L’élu en a profité pour informer qu’un conseil d’école exceptionnel se tiendra mardi prochain afin de décider de l’organisation du temps scolaire à la rentrée 2018. « Ce sera pour nous l’occasion de décider si la semaine d’école passera à 4 jours ou restera à 4 jours et demi. Suite à un sondage effectué auprès des parents, il semble que l’on va revenir à quatre jours. Nous pouvons nous interroger sur les bienfaits et l’utilité de cette réforme et au regard des moyens et investissements que nous avons mobilisés depuis quatre ans ». L’élu a précisé qu’il avait confiance en cette réforme mais qu’il respecterat le choix du conseil d’école.

Bilan

L’année aura vu l’approbation de la modification du Plan Local d’Urbanisme, des travaux de revêtements, de renforcement et de ruissellements pluviaux rue de la Grande Mare. Travaux qui ont bénéficié de subventions par les services de l’Etat (DETR) et le conseil départemental. Les fortes pluies de ces derniers mois ont permis d’apprécier les aménagements effectués sur la commune depuis plusieurs années. Ont été également réalisés : des travaux de réfection de peinture à la mairie (entrée et secrétariat), le changement du mobilier, le remplacement des portes au bâtiment communal. 2017, c’est aussi l’étude pour la création d’une salle supplémentaire pour la restauration scolaire et la garderie avec mis en accessiblité pour les personnes à mobilité réduite, et la réfection de la couverture sur l’existant à la salle polyvalente. L’estimation au stade diagnostic et esquisse préliminaire ont été réalisés et le conseil municipal, lors de sa dernière séance, a décidé de poursuivre le projet. Cette étude se poursuivra et fera partie des projets pour 2018-2019.

Projets 2018

L’estimation des travaux d’effacement des réseaux électriques et éclairage public par le SDE76 (Syndicat Départemental d’Energie) rue du Parlement, en plusieurs tranches, est en cours. Ces investissements seront réalisés après une étude financière. Une réserve incendie sera installée rue des Buquets afin de se mettre en conformité avec le règlement départemental de la défense extérieure contre l’incendie. Des aménagements sont à prévoir, en deux lieux : chemin du Colombier et sente des Peupliers avec la rue des Marronniers pour le ramassage des ordures ménagères afin de supprimer les manœuvres en marche arrière des camions.

Patrick Lefebvre a rappelé que sur le plan financier, l’objectif de maîtrise du budget restait la priorité de l’équipe municipale. « Nous évoluons toujours dans un contexte de restriction budgétaire des dépenses de fonctionnement qui augmentent (exemple la suppression du contrat aidé) ». Avant de conclure, il a exprimé son souhait pour la cérémonie des vœux 2019, celui d’annoncer le rapprochement des communautés de Criquetot-l’Esneval, de la CODAH et de Caux Estuaire.

Le Côte d’Albâtre